J’ai essayé le SUPfoil et c’est mon nouveau sport préféré !

Je pensais que cela ressemblait à la chose la plus bizarre de la planète quand je l’ai vu pour la première fois sur ma plage préférée. Moi qui n’ais qu’une maigre expérience en surf (5 ans il y a plusieurs décennies maintenant), je fût fort surpris de voir cette évolution dans quasiment tous les sports nautiques. Le foil a impacté le paddle, le surf, le kite, le windsurf…Bref, le monde la glisse. Puis, avec l’apparition de nouvelles vidéos, j’ai pu découvrir plus en détail le SUP-foil et ce fût une révélation pour moi. Le foil consiste à faire de la planche mais où un foil est monté dessus. Sorte de mât relié à des ailes, le foil permet à la planche de « voler au-dessus de l’eau » avec moins de résistance face à l’eau.

 

Ma première expérience en foil : le Wingfoil !

J’ai essayé le wingfoil, mais c’était il y a 3 mois et avant que les ailes avant géantes ne commencent à arriver sur le marché. J’ai attaché la leash au poignet et à la cheville, je suis monté sur la planche et je me suis lancé…sans succès. Le conseil est de garder le bras avant très haut, ce qui permet de garder le bout de l’aile hors de l’eau, car une fois qu’il a été attrapé, on se retrouve dans un sacré pétrin.

Ma première sensation en SUPfoil (et wingfoil du coup !)

Lorsque j’ai posé mon revers sur l’une des poignées, la planche a pris de l’élan vers l’avant alors que j’étais encore à genoux. Jusque-là, il était temps de se lever, plus facile à dire qu’à faire dans les conditions agitées de mon spot dans le Sud avec une amplitude de mouvement limitée dans ma cheville encore en convalescence. Cependant, c’était assez facile, probablement plus d’effort physique que d’habileté réelle. Et juste comme ça, je me suis levé, j’ai tenu le Wing Surfer (en suivant le guide sur www.wing.fr ) et j’ai commencé à foiler ma première wing. Mes vieux souvenirs du centre nautique en bas de chez moi m’est revenu direct à la figure…Quelle sensation ! En me tenant plus en avant sur la planche ou en se tenant plus en arrière, on pouvait la faire pointer vers le haut ou vers le vent, mais c’était une sensation étrange pour quelqu’un qui n’a pas fait de sport de glisse depuis des années.

C’était une entreprise tout aussi délicate et tout aussi épuisante, même si mon bras gauche était heureux de ne plus être au-dessus de ma tête, ce qui soulageait les muscles des épaules. J’ai sauté dedans, j’ai tout retourné et j’ai sauté dessus. Cette fois-ci, je pointais le vent et j’ai senti une bonne rafale et j’ai commencé à pomper l’aile et la planche dans un effort pour la faire monter. Nous sommes montés, puis descendus, quelques secousses et soudain, la vitesse de la planche a fait un déclic et le tout s’est mis à fonctionner.

 

Le foil : des sensations en navigation décuplées

C’est un peu comme la première fois que j’ai été traîné dans l’océan avec ma planche de surf en mousse de débutant. C’était un vrai coup de plaisir instantané. J’ai continué à naviguer et à apprécier l’expérience, à tel point que lorsque j’ai regardé en arrière, la plage était à un bon kilomètre. Je vais être honnête, ce n’était pas facile de mon côté, j’ai vacillé, je suis tombé beaucoup, maudit et je me suis demandé pourquoi j’étais allé si loin alors que je ne savais pas si je pouvais revenir. Cependant, j’ai fini par trouver mon équilibre et j’ai recommencé à naviguer en dehors du foil. Il est temps de faire le plein d’énergie et d’essayer de remonter sur le foil. Après quelques chutes et secousses, tout s’est mis en place et je volais aussi sur tribord amure. Mais j’étais complètement détruit physiquement, il fallait que je fasse une pause.

Une fois que la wing et surtout le foil est maitrisé, ne reste plus qu’à s’éclater en petits temps !

 

Une discipline amusante mais complexe (malgré un matos de folie !)

Ce sport est très différent. Il va plaire à différentes personnes si vous avez un SUP et que vous ne voulez pas pagayer quand le vent est supérieur à 5 nœuds, puis soudain, ce paddle prend un nouveau départ. Ajoutez une aile de wing et faites des aventures sous le vent.

J’aimerais préciser à la fin de cet article que personne ne m’a payé pour dire que c’était bien, et que personne ne m’a dit d’essayer. Je voulais vraiment l’essayer et me faire donner raison par mes idées préconçues selon lesquelles c’était un peu une blague, mais ce n’est pas le cas, c’est vraiment très amusant. Je doute qu’il convienne à tout le monde, et il est certain que si vous voulez en utiliser un avec un foil, vous devrez avoir de bonnes compétences, mais bon sang, j’ai apprécié.

About sportsite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *