Parapente devant paysage

Où réaliser son baptême de parapente ?

Où faire son stage d’initiation au parapente ?

Ca y est, vous vous êtes enfin décidés à vous lancer et vous souhaitez effectuer votre premier vol en parapente ? Pas de panique, nous allons vous préparer à prendre votre envol et à choisir le meilleur spot pour ce stage d’initiation !

Qu’est-ce que le parapente ?

Le parapente désigne avant tout une aile (qu’on appelle aussi voile) qui se bombe grâce à la dépression de l’air. Ce large pan de tissu est relié à une sellette dans laquelle vous serez confortablement assis pendant tout le vol. Cet ensemble vous permet de planer dans le ciel sous l’effet de la force exercée par l’air.
Par extension, le parapente peut désigner l’activité elle-même bien qu’il soit plus correct de parler de vol en parapente. Le décollage s’effectue depuis une pente légère. Après quoi, vous passez plusieurs minutes dans les airs, surplombant de majestueux paysages, assis confortablement.

Comment se déroule un stage d’initiation ?

Les stages d’initiation s’effectuent nécessairement dans une école spécialisée. Il faut compter une moyenne de 5 séances dont 2 en pente école, l’objectif étant d’assimiler les prérequis pour vos premiers vols encadrés. Le stage est donc différent du baptême de parapente, ce dernier ne nécessitant qu’un briefing de sécurité élémentaire avant le décollage.

Les stages d’initiation incluent obligatoirement plusieurs cours théoriques. Cette étape vous permet de vous familiariser avec les différentes approches et vous fait découvrir les spécificités d’un grand vol. Vous allez également apprendre à sélectionner les sites de décollage et d’atterrissage à privilégier pour assurer votre sécurité. Par la suite, vous vous adonnerez à des séances pratiques suivies d’un débriefing avec votre moniteur. Si jamais vous souhaitez vous préparer au mieux pour votre premier vol, vous pouvez trouver des guides d’introduction sur comment bien débuter le parapente.

En fin de stage, vous serez capable de voler seul mais pas encore autonome, en tenant compte de la météo et des spécificités des spots de départ/arrivée. Il faut en général une vingtaine de vols pour être plus ou moins autonome sur site, c’est à dire le site ou vous avez effectué votre stage.

1/ Qui peut faire un stage ?

Alors qu’un baptême de parapente est généralement possible à partir de 5 ans, il faut avoir au moins 14 ans ( avec l’autorisation des parents) pour s’inscrire à un stage d’initiation. L’apprentissage exige une bonne motivation et de la détermination dans la mesure où votre objectif ultime est de voler sans autre pilote que vous-même. L’activité se destine aux personnes pesant un maximum de 90 kg et présentant un certificat médical d’aptitude. Il est également nécessaire de souscrire à une assurance responsabilité civile aérienne en amont. Même si le matériel est rigoureusement sélectionné et contrôlé et même si toutes les dispositions de sécurité sont prises avant chaque grand vol, il faut en effet rester conscient que les activités aériennes ainsi que l’exposition à la nature représentent quelques risques.

Lors des stages, vous ferez des biplaces pédagogiques. Vous serez accompagné par un moniteur qui occupe une sellette proche de la vôtre. Il vous donnera les instructions nécessaires pendant toute l’expérience afin que vous puissiez assimiler les notions théoriques préalablement abordées. Vous serez formé au pilotage de l’aile pour suivre différentes directions. Vous découvrirez les astuces permettant d’analyser efficacement la météo sachant qu’il s’agit d’un facteur à prendre en compte avant de décoller. Votre moniteur vous apprendra aussi à gérer votre sécurité à chaque phase d’un vol. Plusieurs formules de vols sont d’ailleurs proposées pour un baptême, à vous de choisir laquelle vous paraît la mieux adaptée !

A l’issue du stage, vous obtiendrez un passeport de vol libre, attestant de vos vols effectués et de votre niveau. J’ai moi-même réalisé un stage d’initiation grâce à la société Activ Serre Ponçon, leur équipe a été vraiment géniale !

2/ Serre-Ponçon, un lieu idéal pour son premier vol

Niché dans les hautes Alpes, la région du lac de Serre-Ponçon est réputée pour son ensoleillement exceptionnel avoisinant les 300 jours par an. Ajoutez à cela que l’atmosphère permet d’envisager des vols réguliers. Cela signifie que vous pouvez apprendre à voler de façon autonome même en-dehors des périodes estivales.
Prisé par ceux qui souhaitent s’offrir un baptême de parapente et par ceux qui veulent décrocher leur brevet, le site offre un magnifique panorama. Vous aurez une vue sur le plus grand lac artificiel de France, sur les paysages naturels qui revêtent plusieurs nuances de vert et de brun mais aussi sur de somptueux édifices comme la célèbre baie Saint-Michel. C’est un environnement paisible qui vous invite à vous ressourcer à chaque fois que vous planerez dans les airs.

Serre-Ponçon étant plébiscité par les amateurs d’activités aériennes, il est tout à fait possible de louer votre matériel sur place et d’y trouver une école pour vous initier au pilotage d’un parapente. Il ne vous reste qu’à choisir vos dates et à vous inscrire pour maîtriser les compétences attendues chez un bon pilote, à savoir les notions de sécurité et les techniques de manipulation d’une aile.

About sportsite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.