pit bike

Zoom sur le Pit Bike !

Les engins et les disciplines sont nombreux dans l’univers du motocross. L’une des dernières venues, c’est la Pit Bike, aussi appelé dirt bike. Son succès ne cesse de grandir auprès des adultes, ce qui étonne d’abord, car la caractéristique principale d’une dirt bike, c’est d’être petite !

Qu’est-ce que la Pit Bike ?

Cette mini moto enduro est née dans les années 60 aux Etats-Unis, mais le phénomène ne prend vraiment de l’ampleur qu’à la fin des années 70 et avec des modèles Honda. Les pilotes et les mécanos des compétitions de motos des années 80 utilisent ces petits formats pour se déplacer rapidement à l’intérieur des parcs lors des compétitions. Vous pouvez aussi que lire l’article sur le Pit Bike pour en savoir plus !

Les caractéristiques de la pit bike se sont peu à peu fixées : le moteur est à 4 temps, le cylindre horizontal, et les chevaux vont de 50 à 250 cm3. La hauteur de selle est d’environ 80 cm, et le poids moyen d’environ 60 kg.
Leur succès est désormais total, des Etats-Unis à l’Australie, en passant par la France. Elles sont plébiscitées partout et surtout par les spécialistes. Elles proviennent actuellement en majorité de Chine, mais les françaises sont représentées par Gunshot, YCF, CRZ et Bastos Bike, et les marques Pisterpro, TCB Bike, Bucci et RSR sont dédiées à la mini moto de compétition.

Elles cumulent tous les avantages : leur faible taille les rend très maniables, légères pour les prouesses, avec des reprises puissantes, des possibilités d’accélération surprenantes et minimise les risques de chutes. En plus, elles sont économiques à l’usage, et elles ne sont pas très chères à l’achat, en comparaison de leurs grandes sœurs.

Comment choisir sa Pit Bike ?

De par sa taille et son poids, la Pit Bike est souvent utilisée dans les écoles de pilotage, notamment pour les enfants. Elle séduit aussi beaucoup les adultes, pour ses qualités sportives et sa maniabilité.

Pourtant, cette mini moto n’est pas homologuée : il n’est pas possible de l’utiliser pour circuler sur la voie publique. Le contrevenant s’exposerai à la confiscation de l’engin et à une contravention de 5ème classe (1 500 euros) et, en cas d’accident, aurait de possibles gros problèmes financiers, puisque la Pit Bike ne peut pas être assurée pour les sorties en voie publique. C’est donc essentiellement une sportive, et une moto d’apprentissage, utilisable sur terrain privé.

Les nombreux modèles disponibles actuellement pour cette discipline de motocross peuvent être facilement consultés sur internet, dans des sites spécialisés, avec par exemple WKX Racing. Le pilote va notamment choisir le poids de machine et la taille de roues qui lui convient.

Depuis une législation de 2008, les mini motos ne peuvent plus être vendues à un mineur, ou confiées à son usage, sauf dans le cadre d’une association sportive agréée et à partir de 14 ans d’âge pour l’utilisateur. La contravention est de 1 500 euros, avec saisie de l’engin.

Pour les ados et les adultes, cette moto de sensations reste donc totalement disponible en club et sur terrain privé, pour l’apprentissage, le sport pour le plaisir, et le sport de compétition. Elle permet de s’amuser entre amis, de faire des figures spectaculaires, et sa grande maniabilité minimise les accidents. De plus en plus, la discipline du Pit Bike est devenue un rendez-vous de passionnés.

Les compétitions de Pit Bike sont actuellement nombreuses, avec la coupe du monde, et en France de multiples compétitions locales, le Challenge Grand Ouest, ou le championnat de France qui a lieu chaque année. On comprend pourquoi : un maximum de sensations et du sport à l’état pur !

About sportsite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *